Radio Rôliste #29 : Reprise – partie 1

the_owl_sunset_1920x1200Au sommaire de cette première partie :

  • Critique : Lady Blackbird
  • Critique : Never unprepared

Les liens de cette première partie :

Le site de la version française de Lady Blackbird, hébergé par les écuries d’Augias, qui contient les deux chapitres du jeu, ainsi que le guide « Lady Blackbird pour les nuls » compilé par go@t.

L’article de Kalysto parlant de la « fumisterie de l’apocalypse« .

 

Lire

10 réflexions au sujet de « Radio Rôliste #29 : Reprise – partie 1 »

  1. FX

    J’ai l’impression qu’avec Radio Rôliste on va vers une tendance à des jeux qui sont au confluent de toutes les méthodes de « construction narrative », qu’elle vienne des livres sur le scénario ou du jeu vidéo. par exemple, le principe des obstacles qui sont dans tous les livres sur le scénario de film ou sur le jeu vidéo avec la caractérisation des personnages. Comme vous l’avez évoqué, est ce que ce MJ cuisinier de techniques de narration n’est pas en rupture complète du jeu de rôles « à papa » où on aime lancer des dés et se laisser guider par des couloirs ou une histoire ?

    Et j’ai l’impression que le fait que la proportion d’informaticiens influence cette tendance, Michael le dit d’ailleurs « comme une base de données ». on devient le programmateur de la scène et plus le conteur.

    Sinon, le narrativisme partagé ne me paraît être une fatalité pour un maître qui veut moins de dés et des mécanismes de résolution simples : Lords of Gossamer and Shadow utilise un maître de jeu qui garde son rôle de conteur, mais avec des joueurs qui peuvent amener leurs suggestions et leurs envies, sans « construire » la partie au sens d’un Apocalypse word like.

    En tant que joueur faignant, je trouve plaisant d’être avec un MJ qui est là pour me faire rêver et me raconter son histoire. J’ai pas forcément envie d’être co-créateur de l’histoire, du moins pas au sens narratistste. Au contraire, gagner à force de bonnes idées et de jets quelque chose pour son personnage que le MJ n’avait pas voulu donner facilement me procure plus de satisfaction. Idem quand dans Ambre, j’ai cinq rangs de moins que mon adversaire mais que j’arrive à prendre le dessus.
    Avec les jeux qui sortent en ce moment, ca me donne surtout l’impression que tout va vite, tout est facile à créer et du coup que l’histoire n’a pas de cicatrices, pas de vécu : peut être qu’elle pourrait faire un bon livre car chacun a donné les meilleures idées qu’il avait, mais la seule conclusion de ces parties de 2 heures, c’est qu’il faut rejouer la même histoire pour prendre du plaisir à la recréer différemment. Ca ne me paraît pas si séduisant que cela, dans le temps.

    Répondre
  2. Shiryu

    Je finis de me mettre à jour de vos podcasts : très bon.
    La critique de LB est très bonne car même si l’intervenant n’aime pas la façon de jouer, il explique bien ce qui le gêne et en quoi c’est personnel (et l’auditeur s’y reconnait ou pas) plutôt que de porter un jugement.

    Répondre
  3. Shiryu

    Je viens de finir de lire l’article en lien : nous avons fait une petite campagne de dungeon world et le MJ était à chaque séance lessivé par l’effort à fournir, on est loin du branleur. Mais quand j’écoute ton exemple de partie improvisée avec tes potes où tu ne faisais que dire « selon toi ? », tu aurais très bien pu la jouer sans MJ, où les joueurs auraient posé à un autre joueur la même question (genre à ton pire ennemi ou à ta voisine de droite ! ».

    Répondre
    1. Orlanth

      Je te confirme que j’aurai pu ne pas être Mj.
      En voulant aller jusqu’au bout, j’ai peut-être découvert une autre manière de jouer en fait ! 🙂
      D’ailleurs il est intéressant de noter qu’un ami à moi a tenté l’expérience à son tour, sans avoir jamais fait Mj de sa vie et que ça s’est très bien passé.
      Comme quoi hein 😉

      Répondre
  4. shlopoto

    Hello,

    Je n’ai pas grand chose à dire, je continue d’écouter vos émissions (parfois avec un peu de retard comme ici) et je trouve que vous êtes vraiment au point maintenant, c’est super agréable à écouter, intéressant, bien enregistré, amusant… Farpait, continuez comme ça les gars, on vous aime !

    s.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.