Radio Rôliste #XP : enregistré en télé-travail avant que cela ne soit hype

 

Un dernier numéro enregistré par Loris, Mathieu et Steve juste avant le confinement et qui sera écouté par 9400 auditeurs qui restent chez-eux :

  • Introduction (0 m – 2m)
  • Actu : Social Distancing Game Jam ! (2m – 12m)
  • Tribe 8 (12m – 51m)
  • Les contraintes sur le langage (51m-1h49m)
  • Lectures du moment (1h49-2h14)


Mentionnés dans ce numéro :

Événements :
La Social Distancing LARP Jam (jusqu’au premier avril)
La game jam chez-moi i
La CyberConv (du 3 au 5 avril) !!!

Jeux et autres :
Sur la route de Crysophée
Chevalerie et Sodomie
De Profondis
ViewScream (on en parlait ici)
Island in a sea of solitude (l’excellent podcast d’Arjuna sur le jeu)
Tribe 8 (qui n’est pas un jeu traduit par le 7ème cercle mais par Steam Logic, désolé pour la confusion)
Wushu
Prosopopée
Sword without master
L’épisode de Radio Rôliste sur la Carte X
Chez Marcel et Mais comment peut-on être parasite ? (#autopromo)
Sonja et Conan contre les ninjas
Shades (ici traduit par Fabien Hildwein… qui n’utilise pas la mise en page LaTeX de l’original)
Un appel en absence
Go go golf!
Boule de neige
Techniques d’Interrogation
Kanka.io
Og
Dying Earth
Un plus long retour sur Cartel et sa gestion des conversations
The Dark of Hot Springs
Stand Still and Stay Silent
Usagi Yojimbo






Lire

3 réflexions au sujet de « Radio Rôliste #XP : enregistré en télé-travail avant que cela ne soit hype »

  1. Cédric Ferrand

    Pour Tribe 8, je me demande s’il y a tout un message politique et historique qui passe sous le radar.
    En basant le jeu à Montréal, on peut penser que les Z’bris, c’est les Blancs qui ont fondu sur le Nouveau Monde pour le réduire en esclavage.
    Le thème de la tribu ostracisée, c’est une allégorie du fait français à travers la tragédie acadienne.
    L’obsession avec le souvenir des temps anciens, c’est le « Je me souviens » du Québec.
    La Grande Noirceur me semble très importante également pour comprendre le rapport au religieux.
    L’ironie de tout ça, c’est que le jeu est écrit en anglais, la langue des Z’bris, symboliquement.

    Répondre
  2. Cédric Ferrand

    Pour le jeu sur Sherlock, le problème n’était pas qu’ils avaient publié les romans : ils avaient copié/collé le contenu d’un site web créé par des holmésologues.
    Par chance, j’avais lu des articles du site juste avant de lire le JdR. Remarquant les similitudes, j’avais posé des questions aux admins du site, qui n’avaient jamais donné leur accord pour qu’on reproduise le contenu de leur site.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.