Radio Rôliste #23 : Les râlistes

Au sommaire de ce numéro :

poltergeists

  • Critique : Poltergeists
  • Retour d’expérience : Ptolus
  • Critique : Dés de sang
  • Critique : Wastburg

Liens de l’émission :

Le site sur lequel on peut trouver Arkipels, la refonte d’Archipels pour le dK.

Le site de Roll20.

Lire

23 réflexions au sujet de « Radio Rôliste #23 : Les râlistes »

  1. Thomas Munier

    Merci d’avoir encore cité Musiques Sombres dans ce podcast !

    Pour sonoriser Dés de Sang, je recommanderais :
    Silcharde / De Martyrs X Bourreaux (dark ambient / torture porn)
    Gnaw Their Tongues / The Dreadful Magnificence of Perversity (post-black metal / torture porn)
    23 Skidoo / The Culling is Coming (gamelan / dark ambient de morlocks)
    Loki Fun Lilith / Water’s Ruins (dark ambient viscéral et clapoteux)
    Overmars / Born Again (post-hardcore / dark ambient des souterrains)
    G-Nox / Ventre (dark ambient gastrique)

    Et bien sûr, beaucoup de musique country !

    Répondre
  2. Cédric Ferrand

    Merci les boyz !
    Je suis vraiment content que W vous plaise autant.

    Je plaide coupable pour l’écran : l’éditeur m’a demandé quoi mettre sur la face interne, j’ai complètement zappé les règles d’aubaines. Mon conseil : attendre la sortie du générateur aléatoire d’enquête de Jérôme Larré et Fr.-Xavier Cuende et le coller à la place des tables de combat qui, effectivement, sont bien peu utiles.

    C’est marrant que Michaël cite Béjofa comme source d’inspi dans sa campagne Ptolus car c’est en écrivant dans ce supplément pour la seconde édition que j’ai commencé à imaginer Wastburg.

    Ensuite, méfiez-vous : pour vous surprendre, Michaël est bien capable de vous faire incarner, l’espace d’un soir, une ribambelle de putes loritaines qui se font massacrer par un tueur en série avec les règles de Dés de sang puis de vous rendre vos gardoches pour que vous retrouviez le zigue en question.

    Répondre
    1. Michaël C.

      Quel chien galeux, cet exilé québécois ! Je tourne le dos deux secondes, et il enfonce déjà le couteau jusqu’à la Garde pour spoiler les petits trucs que je gardais sous le coude pour surprendre les Râlistes à notre prochaine partie. Je vous le dis, ces auteurs ne respectent vraiment plus rien !

      Répondre
  3. A. Nonym

    Globalement un bon podcast avec une remarquable critique de Dés de sang argumentée, objectivée et tousssa tousssa.

    Une présentation très enthousiaste et très (trop ?) collégiale de Wastburg (mv Ptolus /dev/null) qui donne envie d’essayer.

    A la prochaine fois 🙂

    Répondre
  4. Gnome

    Puisque Cédric Ferrand erre en ces lieux, j’en profite pour le féliciter pour son roman: Je l’ai même acheté une deuxième fois pour l’offrir à un cousin québecois.
    Ma seule déception est qu’il n’aie pas plus développé Wekter (Celui qui aurait dû être Majeer avant la déglingue, mais qui est juste un poivrot après;) il faut croire qu’il était trop sympathique pour retenir l’intérêt au milieu de cette farandole de crapules magnifiques.

    Malheureusement a pratique rôliste manque de régularité pour que j’investisse dans tous les jeux qui me tentent, mais si un jour je trouve le bon groupe et le temps, je serais ravi de me le procurer.
    Et effectivement, le roman format une mosaîque de personnages de tous rangs et conditions (même si c’est rarement reluisant, et qu’il y a beaucoup de gardoches), il serait logique que les suppléments donnent des pistes pour se glisser dans les basques d’un peu tout le monde, du blanchon au maester, et surtout, pour rendre ça intéressant.

    Pour Kobal et son équipe:
    Super Boulot, j’aime beaucoup le nouveau générique (en plus, le précédent vous le partagiez avec un autre podcast que j’écoute; comme ça je ne m’emmêle pas les pinceaux).

    Au fait, même si faire une émission entre Paris et Marseille n’est pas super simple, vous comptez bien toujours faire ce crossover au One Eye Club? En tout cas il y aurait de quoi faire entre le jeu la brigade Chimérique et tout ce qui tourne autour des super héros, il devrait y avoir un terreau fertile pour une émission thématique.

    Répondre
    1. Kobal Auteur de l’article

      Merci pour les compliments !
      Ouaip pour le cross-over c’est toujours d’actualité, le seul problème est, comme tu le soulignes, que Pied et moi devons être au même endroit 🙂

      Répondre
  5. Dr Dandy

    Pour Yannick: Roll20 gère les feuilles de Perso !
    C’est assez basique mais tu peux attribuer la fiche a un joueur qui sera le seul (avec le MJ) à avoir accès à la feuille.
    De même on peut utiliser des jeux de cartes pour Savage Worlds par exemple ou des cartes aventures que l’on aura importé (Cheap tales, Tranchons et Traquons,etc)

    Répondre
    1. Orlanth

      Oui tout à fait d’accord pour les jeux de cartes, je n’en ai pas parlé effectivement.
      Par contre pour la feuille de perso, c’est super simpliste et il faut tout se retaper dans l’outil.
      Et quand je dis feuille de perso, je peux aussi penser à d’autres types de plan ou de feuilles que j’aimerais bien pouvoir avoir tout le temps sous la main.
      En gros faudrait pouvoir mixer les deux fonctionnement. D’un côté des scènes packagées à montrer ou non, et de l’autre des « feuilles volantes ».
      Le plus simple à mon avis serait carrément de pouvoir mettre un marqueur visible ou pas, un truc à cocher tout bête plutôt qu’un bandeau à déplacer.
      Si ça existe, je veux bien l’info d’où ça se trouve 😉

      Répondre
      1. GOT

        Bonjour,

        Oui ça existe, en dessous des « Journals »/feuille de personnage, tu trouveras les « Handouts » dans lesquels tu peux mettre par exemple une image : feuille de personange scannée.
        Comme tu choisi qui y a accès c’est pratique.
        Sur Roll20 je fait une campagne de L’Anneau unique et les tables d’ames des PJs et des Monstres et Serviteurs de l’Ombres sont gérés en Handout. De cette façon quelque soit la carte nous y avons accès.

        Répondre
  6. YoYo

    Bravo pour ce podcast !
    La qualité est toujours au rendez-vous et c’est un plaisir de vous écouter à chaque fois.

    Surtout merci d’avoir causé d’arKipels². C’est vraiment sympa de votre part et j’attends du coup avec impatience le prochain podcast où vous en parlerez plus longuement 😉
    J’espère que ce qu’on a fait des Archipels vous plaira…

    Répondre
  7. GOT

    Bonjour,
    J’aime bien RR et je trouve que l’émission s’améliore au fil du temps : les digressions sont moins nombreuses et presque tous les sujets annoncés sont abordés.
    J’ai beaucoup aimé la critique de Wastburg, mais comme j’ai adoré le roman, ça ne me surprend pas.

    Concernant Roll20, il y a beaucoup de choses à corriger/ajouter.
    Les points négatifs :
    Les éléments les plus intéressants ne sont accessibles que si on paie, et le montant minimum est de 50$ par an ! Dans ces éléments on trouvera la gestion des lumières dynamiques, les tables, la gestion des tablettes et beaucoup d’autres fontionnalité qui sont d’abord disponibles pour les mentors (100$ par an), puis pour les supporters (50$ par an) et enfin, un jour pour ceux qui ne paient pas.
    Beaucoup de fonctionnalité de Roll20 sont foireuses, au point qu’il les abandonnent, je parle notamment de la gestion audio et vidéo intégré, moisie, et abandonnée en faveur de Google Hangout

    Les points positifs :
    Si vous prenez un abonnement supporter, vous avez accès à des fonctionnalités sympa et vos joueurs peuvent jouer avec une tablette windows ou android, même si ça rame parfois.
    L’intégration de Google Hangout est géniale, pour ceux qui ne connaissent pas c’est l’outil de téléconf gratuit de Google. Skype est carrément enfoncé et ça fonctionne très bien, avec des réglages simples pour ceux qui ont un petit débit.
    La gestion des lumières dynamique est pas mal du tout, mes joueurs avec des PJs humains craignent maintenant de manquer de source de lumière la nuit, les autres se sentent nettement supérieurs !
    La possibilité de créer une foultitude de cartes différentes et d’y amener les joueurs en quelques minutes (la première fois) puis en quelques secondes est très pratique.
    J’ai une carte du monde, pour les voyages, une carte « camp de base » pour la connexion, une carte par ville et évidemment des cartes de zone de rencontres.
    J’ai des Handouts pour tous les joueurs : tables d’armes, et pour certains : informations historiques, régionales, etc. Par exemple, j’affiche la carte d’Esgaroth numérotée mais seuls les PJs natifs d’Esgaroth ont accès au Handout avec la légende.

    Répondre
  8. Ping : [arKipels²/Merkhos] Ca se fête ! | studio GOBZ'INK

  9. L'Ours

    Petite remarque sur le débat qu’il y a eu à comparer l’insanité de Dé de sang avec celles d’autres jeux comme Kult ou Chtulhu. Je pense que ce qui dérange le plus (et me dérangerait avec Dé de sang que je ne connais que par vos échanges) c’est l’intention de ramener autour d’une table donc d’un point de vue plus concret ce qui est déjà outrageusement inhumain dans un grindhouse, à savoir que le malaise est instinctivement perçu par le fait que ce sont des humains qui s’acharnent à dévaster la nature humaine. Dans Kult, il y a une forme de surnaturel et de transcendance qui nous conduit dans un univers totalement différent avec lequel il est plus aisé de prendre ses distances. Ce n’est pas une défaillance de l’humanité qui nous plonge dans l’horreur, mais une réalité dont on sait qu’elle est purement fictive. Le grindhouse introduit quand même l’idée que c’est l’homme qui est seul responsable de l’horreur et l’incarner dans un jeu doit être assez déroutant, tout comme je pense qu’il ne faut pas être totalement sain d’esprit pour écrire du grindhouse ou en tourner. Dé de Sang est pour moi un jeu de niche avec un public extrêmement réduit.

    Au passage bravo pour vos podcast très intéressants, que je découvre tout juste mais que je regrette de ne pas avoir découvert plus tôt 🙂

    Répondre
  10. kahlong

    Pas de jaloux, chacun son tour^^:
    Dans le retour d’xp sur Ptolus(que je viens de récupérer l’original à vil prix sur le net), Michaël à évoqué un suppl. sur la pègre mais je ne retrouve plus le nom dans le podcast? Après si tu as des notes en word, pdf, whatelse sous la main , je suis preneur également, car je ne sais pas trop au final par où commencer et tu as tellement bien vendu ta campagne, que lire tes notes serais un vrai plaisir!

    Répondre
    1. Michaël C.

      Pour répondre à ta question, kahlong, voici le lien où tu trouveras la description du supplément D&D4 sur la pègre dont je parlais (Crime Pays, A Godfather’s Grimoire) :
      http://www.goodman-games.com/4455preview.html

      Sinon, pour ce qui est des notes de ma campagne, tout est vaguement écrit dans un carnet à l’ancienne, sans réelle structure (au fil de mes pensées). Les seules choses de sérieuses que je peux te proposer, c’est tout bêtement les comptes rendus de parties sous Word (que j’ai gardées) et, si mes joueurs sont d’accord, les enregistrements audio des parties de la seconde partie de la campagne. Dans tous les cas, va falloir que j’exhume ça, ce qui va me prendre du temps.

      L’autre solution consisterait à ce que nous en parlions de vive voix autour d’un verre à l’occasion (si tu résides en région parisienne), car je doute que tu souhaites reprendre ma campagne telle quelle !

      A+Michaël

      Répondre
      1. kahlong

        Merci pour ta réponse. Si tes joueurs sont ok je suis preneur de compte-rendus et des audios (et un moyen de te filer mon adresse mail) car habitant en Belgique ce serais difficile de passer sur Paris…Je vais essayer de chopper le supplément sur la pègre pour compléter ma collection dans un premier temps.

        Répondre
        1. Michaël C.

          Envoie donc tes coordonnées e-mail au père Kobal pour que je te débrouille tout ça (les comptes rendus sûr !), et n’hésite pas ensuite à me questionner pour obtenir toutes les informations complémentaires que tu souhaiteras !

          A+Michaël

          Répondre
  11. Ping : D3 et Dread : entretien avec Cédric Ferrand | Radio Rôliste

  12. Ping : Radio Rôliste #60 – Punch Party 2 | Radio Rôliste

  13. Ping : Radio Rôliste #76 : Baise une encyclopédie zen | Radio Rôliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *